-  Poele A Pellets
Les ventes de  granulés ont explosé en France à partir de 2006 et la production est actuellement estimée à 1 million de tonnes.



Pourra-t'on aller plus loin ?



Pour produire plus, il faudra  :
- que les ventes d'appareils de chauffage a granulés continuent d’augmenter
(actuellement autour de  100 000 appareils sont vendues chaque année)
- que les industriels aient la capacité à fabriquer du combustible à un prix tel que le cout de l'énergie du pellet (exprimé en coût du KW/h) reste compétitif par rapport aux autres énergies, en particulier le fioul et le gaz (actuellement il ont des niveaux de prix similaire du fait de la baisse des énergie fossiles).
Si ce n’est pas le cas, il y aura moins d’achats d’appareils à granulés cf. point précédent… la boucle est bouclée.



Etudions ce dernier facteur (le 1er ayant été étudié ici ou ici) et regardons d'où viennent les granulés :
Les granulés sont fabriqués à partir de sciures de bois, du moins majoritairement.

Mais les fabricants de pellets ne sont pas seuls à utiliser cette matière première :
Les fabricants d'agglomérés et les industriels du papetier la convoitent tout autant, et ce depuis 15 ans, période ou la sciure était alors considérée comme un déchet.

La demande croissante de granulés en France, poussée par les ventes  de poêles à granulés, a mis sous tension les capacités d'approvisionnement de ces filières.
Les prix de la matière première s'en est trouvé largement augmenté si bien que le prix du KW/h avec un appareil à granulés est passé en quelques années de 0.05€ a 0.07€.

Si les papetiers et les "agglo" sont les plus gros concurrents en matière d'achat, reste qu'ils n'ont pas des besoins en termes de qualité aussi exigeants que les granuleurs.
Le poids de la certification (cendre, humidité) obligent ces derniers à chercher selon un industriel " le Saint Graal… à savoir la sciure sèche à 10% d’humidité ! … contrairement aux papetiers qui achètent de la sciure humide ou sèche".
Sur ce terrain les fabricants de granulés se retrouvent en concurrence directe avec les fabricants de bois compressé.

IL a fallu envisager de nouveaux approvisionnements comme le confirme Xavier Mahieu, dirigeant de Brazeco qui fabrique du bois densifié et distribue des granulés :
'La matière première est devenue tellement rare et chère que toute source d’approvisionnement est à saisir. Il est très dur d’avoir des contrats d’approvisionnement importants, de qualité et à bon prix".



Les fabricants se sont ainsi tournés vers :

- des partenariats stratégiques. Ainsi les granulés Biosyl ou CFBL sont produits à partir de sciures venant de leur coopérative forestière partenaire, respectivement Unisylva et B-Bal en Bourgogne

- d'autres fabricants de sciures même si la sciure de meilleure qualité vient toujours des scieurs de bois sec.
Ils ont ainsi acheté des sciures plus humides...mais le séchage coute cher car le budget "énergie+invest+main d’oeuvre" pour sécher une tonne de sciure est de l’ordre de 20 à 30 euros avec 50% d’humidité.
Pour obtenir un produit fini contenant max. 10%  d'humidité, vous devez éliminer 40% d’eau ce qui veut dire que votre approvisionnement a perdu la moitié de son poids. En d'autres termes, sécher la sciure fait doubler le prix de la matière au poids !

- les bois ronds et taillis avec des difficultés liés à l'écorçage...qui coute cher.
"Ces bois..", nous dit Stephane Patou de CFBL, "ont permis de détendre un peu la situation et au final le prix de revient de la matière écorcée revient à peu près au même".

- l'importation (Canada, Portugal, Pays de l'Est) ce qui dégrade le bilan carbone de ces combustibles et génère des frais de transport conséquents.

- les bio combustibles, le bois n'étant pas la seule matière possible...même si l'usage de ces ressources alternatives semble avoir du mal à décoller.



On le voit, le marché est intelligent : Devant des besoins croissants, il a su s'adapter.
Mais les solutions trouvées coutent cher. De la même façon que le pétrole coute de plus en plus cher au fur et a mesure qu'il faut aller le chercher en profondeur, il en est de même avec l'approvisionnement en granulés. Il faut jouer avec les ressources disponibles, la capacité à les exploiter, à les transformer en matières utilisables...tout en assurant un niveau de prix de la matière permettant de maintenir l'attractivité du chauffage aux granulés.
Une équation relativement simple à gérer quand le climat hivernal est doux, plus délicate (et nous avions pu l'observer en  2013) quand l'hiver se fait rude…


devis gratuit Poele A Pellets
Services

4 devis gratuits pour votre poele calculez la puissance ideale

Partenaires



Jotul
Brisach
MCZ
 
 
 
Un service du réseau
réseau chauffage au bois
(c) Tous droits réservés SAS CanoP - Conditions générales et mentions
twitt chauffage au bois

S'équiper

s'approvisionner

entretenir
poelesabois.com
s'informer sur les appareils
de chauffage au bois ...
bois-de-chauffage.net
trouver un vendeur de bois près de chez
vous et comparer ...
alloramonage.fr
Entretenir votre appareil ...
cheminees.net
s'informer sur les cheminées ...
allobois.com
commander bois et granulés en ligne ...
POELEPELLETS.NET
s'informer sur les pellets ...